Je lance un avis de recherche pour situer une maison dénommée Pont-de-Vie à Luçon.

Elle est citée dans un accord de 1641 entre les mandataires de Richelieu et Jacques Sallo, mandataire de saint Vincent de Paul (1).

Voilà un extrait où est précisée la maison.

Une maison vulgairement appelée Pont-de-Vie (2), située au bourg de Luçon, consistant en un grand corps de Logis avec celliers, grande court au bout de laquelle sont les escuries et à un coing de l'autre bout est un pavillon; le jardin par derrière du logis, où demeurent à présent les Révérends Pères de la Mission, et outre le troeil, joignant au logis, est ung petit jardin autour duquel il y a un apenti qu'exploite à présent le nommé La Fourche, avecq les entrées et yssues le tout renfermé de murailles, estant des appartenances du dict Logis de Pont-de-Vie, tenant d'un costé et d'ung bout, du côté du portal du dict logis, au chemin comme l'on vient des grandes portes de l'ausmonerie de Luçon, et de l'autre costé au jardin de Jean Cottereau, seigneur du Grand Marais, et de l'autre au jardin et escuries de Jean Nault, Marie Merlaud, le seigneur de la Mongie (3), et autres ; comme aussy luy ont vendu, audict nom, un petit jardin de la Chapelle des Debonds, de laquelle est à présent Chapellain Lorains Rochereau, lesquelles maisons et jardin les dicts vendeurs ont déclaré qu'ils croient estre en fiefs de l'Archidiaconé d'Aizenay (4) et des baronnies de Luçon.

Cet acte de vente fait suite à l'offre faite par le cardinal d'une somme de 24.000 livres destinée à acheter cette maison pour servir d'habitation aux Lazaristes, missionnaires envoyés par saint Vincent.

Nota

(1) Benjamin Filon, une fondation de Saint Vincent de Paul à Luçon, 1848, Fontenay, Robuchon.

(2) Ancien hôtel des seigneurs de Pont-de-Vie, paroissse du Poiré-sous-la-Roche, aujourd'hui Poiré-sur-Vie, seigneurie qui relevait de l'évêque. En 1442, Etienne de Pont-de-Vie était religieux du monastère de Luçon.

(3) Charles de Sallenove, écuyer, seigneur de la Mongie et des Fossés, frère de Robert, lieutenant de la grande Louveterie de France et auteur d'un traité sur la chasse.

(4) L'archidiaconé d'Aizenay avait un fief à Luçon qui est mentionné au XIème siècle.